Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 16:21

LaTentatrice - titre français.

 tentatricevo2.jpg

 

SYNOPSIS

 

L'Ingénieur Manuel fait la connaissance de la fabuleuse Elena à un bal masqué à Paris. Ils tombent amoureux. Manuel apprend rapidement qu'Elena est mariée, à un marquis et qu'elle a même amené un de ses amants à la faillite et au suicide. Entre son amour (et sa déception) pour cette femme et sa carrière, Manuel choisit cette dernière et un immense chantier. Manuel part en Argentine construire un barrage.

Quelques temps plus tard, le marquis et sa femme élisent domicile en Argentine, fuyant un scandale en Europe. Manuel et Elena sont de nouveau confontés l'un à l'autre ainsi qu'à leur attirance réciproque. Tous les hommes présents sont séduits par cette divine femme.

Un bandit et perturbateur du chantier, Manos, insulte Elena et un duel au fouet prend place entre celui-là et Manuel qui vient défendre l'honneur d'Elena. Manuel gagne en ridiculisant Manos. Elena et Manuel se rapprochent l'un de l'autre lorsque celle-ci le soigne après le combat. Manos veut se venger, tend un piège à Manuel et c'est le marquis qui est tué. Le barrage est également mis à mal par le bandit. Finalement Elena quitte l'Argentine. Quelques années plus tard, Manuel revient à Paris et tombe par hasard sur une Elena défraîchie quasi vagabonde.

FICHE TECHNIQUE

- Titre original : The Temptress

-Réalisation : Fred Niblo, Maruritz Stiller (non mentionné au générique)

-Scénario : Dorothy Farnum, Marian Ainslee(intertitres), d'après le roman "La Tierra de Todos de Vicente Blasco Ibanez

- Image : William H. Daniels, Tony Gaudio

-Montage : lloyd Nosler

-Direction artistique : Cédric Gibbons, james basevi

-Production: Irving Thalberg (non mentionné au générique) pour la MGM

-Pays : Etats-Unis

-Durée : 106 min

-Format : noir et blanc - film muet

-Date de la sortie américaine : 3 octobre 1926

DISTRIBUTION

-Greta Garbo : Elena

-Antonio Moreno : Manuel Robledo

-Marc Mcdermott : M. Fontenoy

-Lionnel Barrymore:Canterac

-Armand Kaliz: Marquis de Torre Bianca

-Roy D'Arcy : Manos Duras

AUTOUR DU FILM

Greta Garbo

- Il s'agit du 9ème film de Greta Garbo qui était alors âgée de 21 ans, le 2ème de sa carrière Hollywoodienne.

Extrait de http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Tentatrice

 

1165159373_garbo05.jpg

 

MON AVIS ET QUELQUES PHOTOS TIREES DU FILM

 

L'introduction du film fut réalisée par M. Stiller (toute la scène du bal masqué). La seconde partie sera réalisée par Fred Niblo.

La scène du bal masqué reflète bien tout le talent de Stiller(je tiens à le préciser) qu'il n'y ait pas de malentendus. Je pense que la réalisation de ce film adapté du roman"La Tierra de Todos" de Vicente Blasco Ibanez, au vu de l'introduction aurait été meilleure, me semble t-il si, elle avait été entièrement réalisée par Stiller. N'oublions pas que celui-ci avait déjà fait ses preuves en Suède dans "La Légende de Gosta Berling" Dans La Tentatrice (106 minutes), Greta Garbo endosse une rôle de pêcheresse qu'affectionnait la MGM. Dans la première scène dite du bal masqué, nous pourrons remarquer une Garbo énigmatique au charme avenant, le port du loup renforce son mystère. Il est à noter que quelques scènes réalisées par Mauritz Stiller ont été coupées au montage(sic).

Quelques scènes bien à propos à porter au crédit de Fred Niblo :

- La scène du dîner mondain où il dépeint une société peu vertueuse par le biais de plans judicieusement bien filmés sous la table (ex: le jeu de jambes des convives). Je pense que cette volonté de nous montrer ce plan n'est pas totalement innocent et nous amène doucement dans le sujet du film qui est la tentation. A noter certaines longueurs dans les plans. Ce banquet est l'occasion pour son hôte (banquier de son état) d'annoncer sa ruine et par la même occasion de lancer sa phrase assassine "Il y a une femme derrière l'échec de tout homme" en regardant et en pointant du doigt "La tentatrice". Je me permettrai de dire que cette phrase est empreinte de misogynie même si elle vient servir le scénario.

- Héritage et conséquences du muet : quelques scènes ont l'air d'être surjouées mais à vrai dire , le scénario est pauvre et parfois prête à sourire, est-ce une volonté du réalisateur ? Heureusement pour nous, Greta Garbo parvient par son talent à rendre crédible certaines situations. Mis à part quelques étreintes, les déclarations d'amour sont rares(il me semble que le scénario fait la part belle à la gente masculine). Fred Niblo arrive parfois au travers de quelques plans comme par ex : celui du duel au fouet à nous captiver. Des contre-champs dévoilant le caractère de la tentatrice, une Garbo pouvant exprimer toute la jouissance de la scène du duel qui se passe sous ses yeux afin de défendre son honneur (à nouveau quelques longueurs dans les plans).La conclusion de ce duel amène de superbes gros plans d'Elena à l'oeil malicieux soignant son amant.

Fred Niblo aurait-il tiré les conséquences de ce "médiocre scénario" car il réalisera en 1928 le magnifique film "The Mysterious Lady".

Entre autre, toujours de magnifiques costumes et à fortiori dans ce film où Elena doit séduire en toutes circonstances qu'elle soit à Paris ou aux confins de la pampa. Un contraste saisissant vis-à-vis de la population de ce village. Elena voulant, de par son tempérament, attiser les hommes aura créé des discordes, mésententes et déchéances, cette dernière se retournant contre elle. La morale est sauve...

Il semblerait qu'il y ait une fin alternative. (sic)

J'en concluerai que le jeu de Greta Garbo, en plan de fin,est malgré tout émouvant.

Stiller dirigeant Greta Garbo et Antonio Moreno - Une des scènes coupées probablement.

Quelques anecdotes bien à propos concernant ce film.

Mauritz Stiller était sous contrat pour trois ans et Garbo voulait se sentir libre de partir en même temps que lui.devant les hésitations de Greta, la MGM., qui voulait avant tout exploiter le succès naissant de sa star, abandonna un temps ses problèmes de contrat et lui fit tourner un nouveau film, La Tentatrice, qui devait être réalisé par Stiller lui-même. Ce dernier était fort content de pouvoir enfin travailler; Garbo était également ravie de le retrouver et, pendant 10 jours ce fut véritablement paradisiaque ... jusqu'à ce qu'on retire le film des mains de Stiller. Certains analystes ont vu cette décision comme une volonté délibérée d'humilier le réalisateur suédois, mais rien dans les archives de la MGM ne permet véritablement cette interprétation. D'après tous les témoignages qu' on a pu recueillir sur cette histoire, il apparaît en fait qu'on jugeait Stiller totalement inadapté à la discipline d'un grand studio américain; il était, selon les critères hollywoodiens, incapable d'assumer une mise en scène à l'américaine, c'est-à-dire d'accepter des directives plus ou moins imposées par la compagnie. Il est certain également que sa mauvaise connaissance de la langue anglaise n'arrangeait rien car les instructions que Stiller donnait sur le plateau ne semblaient claires ni aux acteurs ni aux techniciens(un problème que Victor Seastrom, lui, ne rencontra jamais car il avait déjà passé une partie de sa jeunesse en Amérique). Toujours est-il que, compris ou non, Stiller n'en perdait pas moins son arrogance lorsque ses collaborateurs incapables de saisir ce qu'il avait voulu dire, se voyaient forcés de croiser les bras en attendant des explications. Stiller se heurta tout particulièrement à Antonio Moreno, partenaire masculin de Garbo. Il lui fit comprendre qu'il était bien trop prétentieux et susceptible (Moreno acceptait mal de se voir voler la vedette par une femme, et Stiller lui avait demandé sans trop d'égards de se coiffer "à la Pompadour" pour paraître un peu plus grand que Garbo!). de toute manière aux yeux de la MGM., Stiller était coupable d'un pêché impardonnable, qui excluait tout compromis: il leur faisait perdre du temps et de l'argent. A Hollywood,tous les réalisateurs préparaient soigneusement chaque scène bien avant le tourange; Stiller, lui, préférait faire répéter le jour même sur le plateau, de manière à laisser une part de hasard et de spontanéité dans sa création. Mais le système hollywoodien n'était pas fait pour favoriser l'expression des singularités de chacun. De plus, la MGM venait de vivre un différent similaire avec Eric Von Stroheim pour le tournage de "La Veuve Joyeuse" et Mayer et Thalberg s'étaient jurés de ne plus laisser des réalisateurs quelque peu despotes avoir le dernier mot. Toute cette affaire toucha probablement Garbo elle-même, qui écrivit à une amie suédoise : "cette histoire qui est arrivée à Moje (c'est ainsi qu'elle appelait Stiller m'a démoralisée; j'ai bien cru que c'était la fin de toute période heureuse pour nous" mais ce qui déprimait encore plus Garbo à peu près au même moment fut la nouvelle de la mort de sa soeur Alva qui, après une carrière cinématographique en Suède avait succombé à la tuberculose. En fait, Stiller garda pendant 24 heures le cable annonçant cette triste nouvelle et n'en donna connaissance à Garbo que le lendemain, en plein tournage, au beau milieu d'une scène de bal costumée, ce qui montrait à quel point son perfectionnisme pouvait le pousser à des extrémités. Sven-Hugo Borg, qui était alors l'interprète de Garbo a raconté à ce sujet, : "un silence religieux envahi la plateau à l'annonce de la mort de la soeur de Greta. Cette dernière resta muette quelques instants, se cachant le visage de ses deux mains puis elle se leva et dit : " très bien Mauritz, continuons!" et, avec un faible sourire elle reprit sa place.

C'est la tristesse profonde de Garbo à ce moment précis qui lui donna certainement l'air désespéré qu'elle a dans cette séquence de la Tentatrice tournée par Stiller et conservées par Fred Niblo, lorsque ce dernier remplaça Stiller à la réalisation. Pendant les 10 jours de tournage que Stiller assura avant d'être évincé, le réalisateur suédois parvient à donner une image unique, presque magique de Garbo. Il dirigea notamment cette séquence de bal masqué que nous mentionnions plus haut et où Garbo fait une entrée fulgurente, dans le rôle d'une femme mariée qui repousse dédaigneusement son dernier amant en date avant de se frayer un passage au milieu des invités. Avec son corps élancé, Greta se déplace dans un mouvement qui exprime tout à la fois tension et provocation. C'est à ce moment là qu'elle arrive face à face avec le personnage incarné par Antonio Moreno et en un éclair on est frappé par ce qui va être une constance chez Garbo tout au long de sa carrière à l'écran : cet air de lassitude sur le visage, qui est ici à demi caché par un loup blanc. Chez toute autre comédienne, cette apparence ne serait que la marque d'une fatigue ou d'une indifférence banale, tandis que chez Garbo elle traduit le désespoir profond d'un personnage de femme fatale, condamnée à faire chuter tous les hommes sur son chemin. Dans la scène en question Garbo saisit son partenaire dans une étreinte qui montre bien ou est le dominateur. Cette attitude caractérisera la comédienne dans la majorité de ses rôles: elle représentera toujours l'amour vécu comme une passion intense. Mais dans cette séquence de la Tentatrice, elle n'abat pas toutes ses cartes d'un coup et crée la surprise en couvrant son partenaire de petits baisers sur les joues, puis, après un baiser un peu plus long sur les lèvres, elle s'enfuit, longue silhouette phosphorescente sur fond de clair de lune. Entre temps, elle a laissé derrière elle une atmosphère chargée d'érotisme. "Garbo", commenta beaucoup plus tard le réalisateur Georges Cukor, "établit un type de rapports très spéciaux avec le public : elle a le don de montrer d'une simple allusion que les pensées secrètes défient la décence". C'est effectivement dans la Tentatrice que la comédienne eut pour la première fois l'occasion d'exhiber ce talent très rare. Malheureusement, le reste du film tourné par Fred Niblo, est beaucoup moins raffiné: le nouveau metteur en scène transforme le personnage de Garbo en en faisant une vamp terre à terre et sans nuance( ce qu'il avait déjà fait 4 ans auparavant avec Nita Naldi dans Blood and the Sand). Dès lors, la séduction n'est plus qu'une mécanique vide, où toute vérité psychologique a disparu mais fort heureusement, Garbo fut beaucoup mieux traitée dans ses films suivants: on peut dire que si la MGM s'est malencontreusement débarrassée de Mauritz Stiller, elle a cependant conservé sa vision de la star. Lorsque Stiller fut renvoyé, Greta brandit elle-même la menace d'arrêter le tournage du film ( dans un premier temps, le réalisateur Suédois, complètement abattu l'y encouragea). Sven Hugo Borg-son interprète- prétend que c'est finalement lui-même qui dissuada Garbo d'abandonner le film. Il y réussi: "je crois que c'était la toute première fois que Greta allait contre les désirs de Stiller. L'influence que ce dernier avait exercée était terminée". Le dénommé Borg a d'ailleurs laissé toute une série de témoignages sur celle dont il devait de plus en plus partager l'existence à partir du moment où Stiller s'éclipsa. Il n'est pas exclu que, dans ce qu'il a raconté à ce sujet, le jeune Borg ait voulu se donner de l'importance, mais dans l'ensemble ses mémoires ont l'accent de la vérité. "Elle était terrifiée, perdue sans Stiller", peut-on lire encore sous la plume de Borg; "me rejoignant après avoir tourné une scène particulièrement éprouvante, elle s'effondra à mes côtés et murmura"Borg, je crois que je vais retourner au pays... tout ça ne vaut plus le coup n'est-ce pas ?" "je crois que je vais retourner au pays" : cette petite phrase entra dans la légende et a été utilisée à l'infini pour symboliser l'esprit indépendant de Garbo.

C'est aussi à partir de son expérience dans La Tentatrice que Garbo commença détester les problèmes de garde-robes, dans la mesure où chacun de ses rôles exigeait une incroyable gamme vestimentaire."tous ces costumes à essayer et à passer constamment..." se plaignait-elle..."voila pourquoi, je n'ai plus le goût des vêtements... tous ces choix à faire!... je veux vite oublier ça dès le film terminé!". Dans ces conditions, on ne s'étonnerait pas qu'André Ani, principal costumier de la MGM; ait déclaré: "Garbo faisait le désespoir du service des costumes. Elle se plaignait:"toutes ses robes ... j'aimerais autant qu'elles soient comme des sacs pour sauter dedans sans complication!"De son côté, Rilla Page Palmberg, célèbre journaliste de l'époque confirma ses dires dans la première grande interview qui fut faite de l'actrice!"Elle était grande, plutôt maladroite et mal assurée... elle portait un petit tailleur tout simple qui avait besoin d'un bon coup de fer! Ses yeux étaient abrités par une visière verte... elle disait ne pas supporter le soleil californien". Dans cette interview, Garbo avoue avoir était prise de panique après le départ de Stiller, mais refusait d'en dire plus sur la question. L'article se terminait par le commentaire suivant de Rilla Palmberg:"Greta Garbo va fasciner baucoup de gens, mais je crois qu'elle restera à jamais un mystère et comme pour confirmer l'idée maintes fois exprimées d'une Garbo fuyante et indéfinissable, l'article avait été intitulé "la mystérieuse étrangère". A cette époque, les attitudes psychologiques respectives de Garbo et de Stiller s'inversèrent : ce dernier afficha une morosité et un pessimisme qui, d'habitude, caractérisait son ex-protégée. Quant à Garbo, après la Tentatrice qui ne fut terminée qu'au bout de 18 longues semaines (un record, dans les studios où la moyenne était de 5 semaines), elle fut immédiatement lancée sur une autre tournage et la MGM consolida les liens qui l'attachaient à sa vedette. pour Garbo qui n'avait obtenu à l'origine qu'un permis de travail de 6 mois en Amérique, la MGM obtint 6 mois supplémentaires en janvier 1926; puis, en juillet, la compagnie demanda un permis d'un an-soit le maximum autorisé pour un étranger non résidant. Quant à Stiller, une lettre de la firme Loeb, Walker et Loeb de Los Angeles (qui représentait la MGM sur le plan juridique) conseilla à la compagnie de s'abstenir de demander une prorogation de son contrat sauf si elle avait l'intention d'utiliser encore ses services après le 6 juillet 1926 ( date qui marquait le premier anniversaire de l'arrivée de Stiller aux Etats-Unis). Pour Stiller, ce fut effectivement le début de la fin: il fut forcé de renoncer à voir son nom mentionné au générique de La Tentatrice et entra dans une période de disgrâce et de dépression. Jusqu'au moment où Erich Pommer, producteur allemand alors employé par la Paramount, demanda à Jess Lasky, Directeur des Productions de cette Compagnie, d'essayer d'emprunter Stiller à la MGM, pour la réalisation du film de Paula Negri , Hôtel Impérial. La MGM ne consenti à demander une extension de 6 mois du permis de travail de Stiller qu'au tout dernier moment, car elle voulait être absolument sûre que Stiller serait désormais en dehors du champ d'influence de Garbo. A cet égard on peut citer un curieux memorendum, daté du 12 juillet 1926(soit 3 jours après la prolongation officielle du séjour de Stiller en Amérique) et émanant de William A. Orr, qui représentait la MGM à New-York. Cette note adressée à Louis B. Mayer, stipulait:"je pense qu'il est de mon devoir de vous informer de certains éléments sur le cas Stiller. Je sais que le Ministère de Travail possède des informations entâchant la réputation du réalisateur suédois. J'ignore la nature exacte de ces informations mais on peut supposer, qu'elles ont été transmises par une lettre anonyme provenant de quelqu'un qui souhaite le départ de Stiller de notre pays. J'insiste sur le fait que je n'ai aucune preuve formelle de tous ces faits supposés, mais ce que je peux affirmer, c'est qu'il existe des obstacles à la prolongation du séjour de Monsieur Stiller". Ce qui frappe dans cette note, c'est la discrétion avec laquelle l'auteur parle de l'affaire-"il existe des obstacles"... "lettre anonyme"...- discrétion qui n'est pas habituellement de mise dans un memorendum confidentiel, excepté si les faits concernent des questions de moeurs, en particulier sexuelles. Il faut dire qu'à l'époque, Hollywood était très sensible aux accusations de "dépravation morale": le Code Hays qui fixait les règles et les normes en la matière, créait de sérieuses difficultés dans le cas de scénarii peu conventionnels. En fait, la crainte de voir la Censure fédérale s'abattre sur une futur film était toujours présente . Ainsi, dans l'affaire Stiller, un simple soupçon laissant supposer que son comportement pourrait être gênant joua certainement dans son différent avec la MGM. William Orr ne se trompait pas, qui écrivait dans ce même mémorendum: " je suppose que vous voudrez conserver Garbo aussi longtemps que possible".

Texte extrait de l'excellente biographie d'AlexanderWalker (Editions du Fanal -1981)

Ces anecdotes se veulent être aussi un hommage à Mauritz Stiller.

 

 Temptress-03

Greta Garbo photographiée par Ruth Harriet Louise 1926 (publicité)

 

 

garbo-tentatrice-1926.jpg

Greta Garbo par Ruth Harriet Louise 1926

 

Temptress-04.jpg

Greta Garbo photographiée par Ruth Harriet Louise 1926. (publicité)

 

2417525038_979eb30c8d_o.jpg

Greta Garbo photographiée par Ruth Harriet Louise 1926.

 

 

 Temptress-14.jpg

Greta Garbo et Antonio Moreno durant le tournage photographiés par Bertram (Buddy) Longworth(sic)

 

 

Temptress-34.jpg 

Greta Garbo photographiée par Ruth Harriet Louise 1926.

 

 

 

Greta Garbo photographiée par Ruth Harriet Louise 1926.

 

Greta Garbo par Ruth Harriet Louise 1926.

 

1165181801_untitled2.jpg

Greta Garbo et Antonio Moreno durant le tournage photographiés par Bertram (Buddy) Longworth(sic)

 

Greta Garbo et Antonio Moreno durant le tournage photographiés par Bertram (Buddy) Longworth(sic)

 

 

 Werner-89.jpg

Greta Garbo photographiée par Ruth Harriet Louise 1926. 

 

 

 Greta Garbo et Antonio Moreno photographiée par Ruth Harriet Louise 1926. 

 

  

Greta Garbo photographiée par Ruth Harriet Louise 1926. (publicité)

 

 

Greta Garbo et Antonio Moreno durant le tournage photographiés par Bertram (Buddy) Longworth(sic)

 

 

1garbo3300.jpg

Greta Garbo photographiée par Ruth Harriet Louise 1926. (publicité)

 

 

1garbo32.jpg

Greta Garbo et Antonio Moreno durant le tournage photographiés par Bertram (Buddy) Longworth(sic)

 

 

Annex%20-%20Garbo,%20Greta%20(Temptress,%20The) 04

Greta Garbo entourée de Antonio Moreno et Armand Kaliz Photographiés par R.H.Louise1926. (Publicité)

 

Colorized-pic-of-G.G-Promo-The-Temptress--Dr_Marco-003-.jpg

 Une de mes coloriées.

   

 Annex%20-%20Garbo,%20Greta%20(Temptress,%20The) 06

Greta Garbo photographiée par Ruth Harriet Louise 1926. (publicité)

 

2397466943_99ca5e460a_o.jpg

Greta Garbo photographiée par Ruth Harriet Louise 1926.

 

 

J'espère vous avoir donné l'envie de voir ou revoir ce film.

En voici un petit extrait vidéo.



Partager cet article

Repost 0
Published by ciccione
commenter cet article

commentaires

Ciccione 30/05/2007 20:58

Réponse à Giuseppe.Désolé de ne pouvoir vous aider. Je ne connais pas ce roman mais je peux vous aiguiller en vous donnant l'adresse email d'un très grand site consacré à Greta Garbo dont je fais partie. J'en ai discuté avec le webmaster. Je vais vous envoyer un email pour vous donner les infomations ce concernant.
A bientôt,
Ciccione,

GIUSEPPE GIRIMONTI GRECO 29/05/2007 20:34

Bonjour, c'est tjs moi, giuseppe:
les organisateurs ne me donne pas bcp de temps pour rédiger, mais tant mieux pour vous, comme ça je pourrais vous envoyer l'article plus tot.
:))
Je cherche sans espoir un roman allemand que j'ai lu en ed. italienne, ou il est question de la Divine:
Joseph Maria Frank, Der Mann, der Greta Garbo liebt: L'homme qui aimait G G; en italien: L'adoratore di GG
savez vous où pourrais-je le trouver ?
giuseppe

Ciccione 19/05/2007 17:18

Réponse à Giuseppe.Bonjour Giuseppe,
Merci pour votre commentaire sur mon modeste blog.
Si je jeux vous aider, je le ferai bien volontiers.
Merci d'aimer notre Divine.
A bientôt,
Ciccione,

GIUSEPPE GIRIMONTI GRECO 19/05/2007 14:37

GARBO'S FACEhI,
I'M WRITIN' A PAPER ... OH, SORRY, I CAN WRITE IN FRENCH:
JE SUIS EN TRAIN D'ECRIRE UN PAPER ON GARBO, AND A LITTLE BOOK ON THE SUBJECT:
LE VISAGE DE GARBO
J'AI BCP AIMé LE SITE
DITEZ MOI, S V P, SI VOUS ETES INTERESSé A UN ECHANGE D'INFORMATIONS OU BIBLIOGRAPHIQUE, OU A JE NE SAIS PAS QUELLE FORME DE COLLAB. JE SUIS PRET A VOUS DONNER TOUS LES REINSEIGNEMENTS
GGG
(JE VOUS PRIE DE ME FAIRE SIGNE SUR MON ADRESSE: VARDIELLO ECC
OU BIEN
girimontigrecog@yahoo.it

Présentation

  • : Greta Garbo - Ma Star à Moi
  • Greta Garbo - Ma Star à Moi
  • : Ce blog est dédié à Greta Garbo star mondiale du cinéma... Ses films, son histoire, son mystère.
  • Contact

Profil

  • ciccione
  • Ciccione est le duo Fabienne et Jean - Charles. Ils aiment tous les genres de scénaris,les films biographiques etc...et leur grande passion est Greta Garbo.
  • Ciccione est le duo Fabienne et Jean - Charles. Ils aiment tous les genres de scénaris,les films biographiques etc...et leur grande passion est Greta Garbo.

Texte Libre

Welcome

Recherche

Musique

Pages

Image(S) Du Jour